4 jours à Strasbourg, Colmar et Obernai

4 jours à Strasbourg, Colmar et Obernai

Pour le week-end de l’Ascension, nous avons choisi de visiter une partie de l’Alsace, Strasbourg et ses alentours. Nous y étions déjà allés il y a de nombreuses années, en 2013, mais les souvenirs commençaient à s’estomper : il était donc temps d’y retourner !
Nous nous y sommes rendus en train depuis Gare de l’Est : l’aller-retour en trajet direct (1h50) nous a coûté 91€ par personne (tarif carte jeune). La gare de Strasbourg se situe juste à côté du centre-ville à une petite dizaine de minutes à pied du quartier de la Petite France et à quinze minutes de la cathédrale.

N’étant pas véhiculés pour ces quatre jours sur place, nous avons préféré visiter à notre rythme Strasbourg et faire deux escapades accessibles facilement et rapidement en train : Colmar et Obernai. Tentés ? Suivez le programme !

Que voir à Strasbourg

La Petite-France

La Petite-France, c’est le quartier que l’on a en tête quand on pense à la ville de Strasbourg ! Canaux, maisons à colombages, petites échoppes… le cliché du quartier à l’alsacienne ! Situé au sud-est de la ville, à deux pas du centre, ce quartier mérite une ou plusieurs visites.

Nous avons commencé notre visite du quartier par les Ponts couverts et leurs tours défensives qui enjambent les quatre bras de l’Ill. De là, nous avons longé la place du quartier blanc pour monter sur la terrasse du Barrage Vauban qui offre une vue panoramique sur les ponts. De retour au pied des tours, une jolie maison et sa glycine devant le square des moulins attirent l’oeil pour prendre de jolies photos (attention, ceci est une propriété privée, vous ne pourrez pas descendre les escaliers). Vous avez ensuite le choix entre le quai du Woerthel ou le quai de la Petite-France pour entamer votre balade dans la Petite-France.

Le quai de la Petite France est très agréable et permet d’accéder au cœur du quartier du même nom. Ne manquez pas la rue des Tanneurs, la rue du Bain-aux-Plantes, la Grand rue, la place Benjamin Zix, l’écluse de la Petite France, rue des moulins, le pont Saint-Martin… points de vue pittoresques assurés ! Nous avons trouvé qu’il n’y avait pas grand monde dans ce coin-là de Strasbourg en ce moment, sûrement dû à la situation sanitaire : en période « normale », attendez-vous à ce que ça soit bondé !

Nous avons ensuite marché plus vers le sud de Strasbourg, du côté de l’Hôpital civil : la cave historique des Hospices est assez réputée et conserverait le vin le plus vieux du monde ! Malheureusement, en ce moment, la cave était fermée.

Les quais et les bords de l’Ill

Les quais sont l’un des coins de Strasbourg que nous avons préféré durant ce week-end ! Notamment le quai des bateliers où il est possible de s’asseoir au bord de l’eau face aux monuments du centre historique. Il est vraiment agréable de faire le tour de l’île principale sur le sentier qui longe l’Ill et de s’arrêter sur les nombreux ponts : cela donne une autre perspective sur la ville ! A ne pas manquer : la cour du Corbeau face au quai des bateliers, l’Eglise réformée Saint-Paul (point de vue depuis le pont royal), le pont Saint-Etienne et sa vue sur l’élégant lycée des Pontonniers, le pont du théâtre juste après la place de la république et ses jardins, le pont de la Fonderie avec l’église Saint-Pierre le jeune

Nous avons également visité le jardin botanique de l’université de Strasbourg, qui se situe un peu plus loin vers l’est de la ville. On ne vous conseille pas nécessairement ce détour si vous disposez de peu de temps sur place car le jardin n’est pas exceptionnel.

Le centre-ville et la cathédrale

Nous n’avons pas d’itinéraire précis à vous partager pour parcourir le centre-ville car nous nous sommes simplement baladés dans les rues piétonnes et les différentes places de Strasbourg. Quelques immanquables : la place de la Cathédrale, la place du château, la rue Mercière (l’une des plus belles vues sur la cathédrale), rue des Orfèvres, le Palais Rohan, rue du vieux-marché aux poissons, rue du bouclier, place des tripiers, place Broglie… Nous ne citons pas la place Kléber qui, pour nous, n’a pas grand intérêt…

Evidemment, on ne peut pas venir à Strasbourg sans admirer sa superbe cathédrale en grès rose. Nous avons pu visiter l’intérieur sans faire la queue, mais malheureusement la terrasse panoramique était encore fermée. La cathédrale renferme une horloge astronomique qui s’anime chaque jour à 12h30.

Le parc de l’Orangerie

Situé au nord-est de la ville, le parc de l’Orangerie complète parfaitement une visite de Strasbourg. Il faut compter une trentaine de minutes de marche depuis le centre-ville pour s’y rendre. On vous conseille de longer l’Ill depuis les quais des bateliers, puis le quai des pêcheurs, de passer à côté de l’église Saint-Paul et d’emprunter la promenade qui longe la rivière. On atteint ainsi les institutions européennes qui se situent de part et d’autre de l’Ill : le Parlement européen, le Conseil de l’Europe et la Cour européenne des droits de l’homme. Ces bâtiments ne sont pas particulièrement beaux, mais plutôt d’un modernisme vieillissant… Mais de là, on arrive en quelques secondes à l’entrée du parc de l’Orangerie !

Si vous souhaitez vous évader quelques heures de la ville, c’est ici qu’il faut venir ! Le parc est assez grand et propose assez de points d’intérêts pour ne pas s’ennuyer en tournant en rond : l’orangerie en tant que telle avec sa fontaine et ses jolis jardins, le lac, la cascade et même un mini zoo (fermé en ce moment). Mais surtout, il faut venir ici pour admirer les cigognes qui font leurs nids en haut des bâtiments et des platanes du parc !

Que voir à Colmar

Strasbourg/Colmar est le combo parfait le temps d’un long week-end ! Nous avons pris le TGV (direct, un arrêt de Strasbourg à Colmar en 30 minutes) en payant 20,70€ l’aller-retour chacun – il existe également des trajets en TER avec des arrêts. La gare de Colmar se situe à un kilomètre du centre-ville : prévoyez donc un peu de temps de marche pour l’aller et le retour.

Sans grand suspense, nous avons adoré Colmar que nous découvrions pour la deuxième fois (et sûrement pas la dernière !). Nous avons eu la chance de visiter la ville sans trop de monde à cause de la situation sanitaire et de la météo quelque peu fluctuante. Durant l’été et à la période des marchés de Noël, la ville a pour habitude d’être bondée de touristes du monde entier… ce qui ne doit pas être très agréable pour se promener.

Le centre-ville

Le centre de Colmar se parcourt en flânant (et en dégustant d’excellentes pâtisseries !). Mais voici quelques points d’intérêts et spots photo à ne pas manquer durant la balade :

  • Fontaine Roesselmann (en pierre blanche, qui se situe sur une jolie place)
  • Grand Rue pour toutes ses boutiques et commerces de bouche
  • Fontaine Schwendi
  • Place de l’Ancienne Douane
  • Maison Au Vieux Pignon, magnifiquement décorée
  • Rue des Marchands
  • Corps de garde
  • Cour du Weinhof
  • Collégiale Saint-Martin (levez la tête, il y a un nid de cigogne sur les toits)
  • Rue des serruriers, rue des boulangers, rue des dominicains…
  • Musée Unterlinden, un ancien couvent
  • Maison des têtes, magnifique maison décorée qui renferme un hôtel luxueux

Les bords de la Lauch

Les plus beaux points de vue de Colmar se situent au bord de la rivière de la Lauch qui passe dans la ville. Les quelques ponts qui l’enjambent sont vite remplis par les passants : il faut donc être patient pour prendre ses photos !

  • Premier pont : celui entre la rue des Tanneurs et le quai de la Poissonnerie (face au restaurant Le Quai 21), avec la vue sur les halles du marché couvert.
  • Deuxième pont : le plus connu, entre la rue des écoles et le quai de la Poissonnerie, avec une vue magnifique sur les maisons colorées à colombages.
  • Troisième pont : celui de la rue de Turenne, avec des petits cœurs rouges accrochés aux grilles.
  • Quatrième pont : le pont Saint-Pierre, le plus au sud de la ville.

Que voir à Obernai

Pour notre dernier jour, nous avons décidé de visiter la petite ville d’Obernai, située au sud de Strasbourg. Le trajet en TER dure environ 30/35 minutes et nous a coûté 10,20€ par personne. Notre conseil : regardez la veille sur le site de la SNCF, il y a des billets en promotion à 3€ (nous avons raté la bonne affaire en voulant attendre le jour même pour prendre nos billets). Nous avions un peu plus d’une heure et demi pour parcourir le village et cela a été suffisant pour en faire le tour et acheter quelques souvenirs. La gare se situe à quelques minutes à pied du centre : il n’est donc pas nécessaire de prévoir beaucoup d’avance pour s’y rendre.

Les remparts

En arrivant de la gare, nous avons emprunté le rempart Maréchal Joffre qui offre une belle promenade autour du centre d’Obernai. Le chemin suit les murailles et les tours encore debout. Plus loin, le sentier se nomme le rempart Mgr Caspar et longe les maisons situées à l’emplacement des anciens murs – seules quelques tours subsistent ici. A faire si vous venez visiter Obernai !

Le centre-ville

Bien que le centre ne soit pas immense, il y a de quoi voir dans Obernai. Nous avons commencé par la pittoresque et commerçante rue du Marché, bordée de grandes maisons à colombages, qui mène à la place du même nom. Ici, on y trouve la Halle aux blés, l’hôtel de ville, le beffroi et de nombreuses maisons typiques. Rue Chanoise Gyss, il ne faut pas manquer l’une des curiosités de la ville, le Puits aux six seaux, juste en face de la pâtisserie Schaeffer. Un peu plus haut se trouve l’église Saints Pierre-et-Paul – qui était en travaux lors de notre passage. Nous avons ensuite continué vers la place de l’Etoile et son carrousel.

Si vous disposez de plus de temps sur place, prévoyez une petite excursion au Mont national qui donne, parait-il, une belle vue panoramique sur toute la ville.

Notre logement à Strasbourg

Nous avons logé dans un Airbnb idéalement situé dans le centre de Strasbourg, à deux pas de la cathédrale, rue de la Lanterne (272€ les quatre nuits, soit 68€ la nuit). L’appartement était lumineux et très bien équipé – surtout pour prendre nos repas lorsque les restaurants étaient encore fermés. Les propriétaires sont charmants et nous ont donné plein de bonnes adresses pour ramener des souvenirs gastronomiques de Strasbourg. On recommande !

Nos bonnes adresses à Strasbourg et Colmar

Strasbourg

  • Au Pain de mon grand-père : boulangerie proche de la cathédrale, avec de bonnes viennoiseries pour le petit déjeuner
  • Atelier 116 : boulangerie bio qui propose du très bon pain (les viennoiseries étaient trop sèches à notre goût).
  • Donatien maître-éclair : pâtisserie spécialisée dans les éclairs sucrés et salés où nous avons pris l’éclair chocolat noir grand cru (4,70€) et l’éclair fraise des bois (4,90€). Excellents !
  • Sébastien : encore une excellente pâtisserie, quai des bateliers ; cake marbré très bon (2€ la part généreuse) et viennoiseries excellentes.
  • Bistrot Coco : formule à emporter excellente et généreuse (30€ entrée/plat/dessert). Coup de cœur !
  • La Casserole : restaurant gastronomique qui propose une formule à emporter (34€ entrée/plat/dessert). Bon dans l’ensemble mais les portions auraient pu être plus importantes pour le prix (surtout celle du plat).
  • L’Ambassade : bonne adresse strasbourgeoise pour des tartes flambées traditionnelles (8€) et au munster (10€).
  • Mireille Oster : boutique luxueuse spécialisée dans le pain d’épices avec plus de 40 variantes.

Nous avions également noté les adresses suivantes (pour un prochain séjour à Strasbourg peut-être) : Les Chauvins, Honesty Restaurant, Le Stras’, Mama Bubbele…

Colmar

  • L’Atelier de Yann : excellente pâtisserie face à la collégiale Saint-Martin ; mention spéciale à l’éclair à la vanille (3,30€) et au Virginia (biscuit au chocolat sans farine, croustillant aux noisettes, mousse au chocolat noir – 4,50€)
  • Gilg : encore une très belle adresse dans le centre de Colmar où nous avons goûté le Lacthé (mousse au chocolat au lait à l’infusion de thé earl grey, craquelin aux noisettes, biscuit – 4,40€).

Obernai

Alors, Strasbourg ?

Malgré la météo capricieuse du mois de mai, nous avons pu profiter de notre séjour en Alsace (sans voiture). Quatre jours suffisent pour visiter Strasbourg et Colmar – nous avons même pu nous rendre à Obernai pendant deux petites heures. Si nous devions faire un choix, nous avons préféré Colmar et son côté plus pittoresque et typique. ll faut aussi dire que le fait qu’il n’y ait que très peu de touristes ajoute au charme de cette petite ville (habituellement bondée).
Si vous cherchez une destination non loin de Paris, accessible sans voiture, avec de nombreuses visites et de la bonne gastronomie, foncez dans l’est pour découvrir Strasbourg, Colmar et même Obernai !

Besoin d’idées pour vos week-ends et vacances en France ? Lisez nos articles sur notre beau pays !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.