Week-end à Saint-Malo

Week-end à Saint-Malo

Pour rompre la morosité de l’hiver et du mois de mars, nous avons décidé de partir pour Saint-Malo le temps d’un weekend. C’était notre troisième visite de la cité corsaire ! Nous avons donc réservé nos billets de train : il faut penser à les prendre assez en avance car les prix grimpent assez vite pour le week-end. Nous avons payé 62€ l’aller-retour (tarif Carte Jeune) avec en moyenne 2h30 de train en direct depuis la gare Montparnasse.

Une fois arrivés à la gare, il faut prendre un bus (lignes 1,2,8) pour se rendre en une dizaine de minutes à la cité corsaire. Le billet coûte 1,35€ avec une carte rechargeable qu’il faut conserver. On peut aussi se rendre à pied aux remparts en une bonne vingtaine de minutes depuis la gare. Le réseau de transports de Saint-Malo est très développé : voici un plan du réseau pour vous repérer.

Nous avons donc consacré la journée de samedi et le dimanche matin à la visite de Saint-Malo et le dimanche après-midi à Saint-Servan et son front de mer.

Que voir à Saint-Malo

Nul besoin de plan ou d’itinéraire précis organisé au millimètre, Saint-Malo se découvre en flânant ! La cité derrière les remparts n’est pas immense, vous tomberez forcément sur tous les immanquables à voir. De notre côté, nous avons commencé par arpenter les rues pentues du centre historique que nous connaissions déjà, étant venus en février 2020 et en août 2017. En vrac, les rues et places à découvrir : les très commerçantes rue Saint-Vincent et rue Porcon de la Barbinais, place de la Poissonnerie, rue de la Fossé, place Jean de Châtillon devant la Cathédrale, place Chateaubriand, rue de la Halle aux blés…

Nous avons ensuite commencé le tour des remparts, accessibles par de nombreux escaliers à toutes les portes (Porte Saint-Vincent, Grand Porte, Porte de Dinan…). Cette haute muraille forme une boucle de deux kilomètres environ. C’est la balade à ne pas manquer car elle offre de superbes vues sur la vieille ville en pierre et sur la mer !

Si vous descendez des remparts à la Porte de Dinan, vous pouvez également longer les remparts et vous rendre sur la jetée Mole des noirs qui offre une vue panoramique sur tout Saint-Malo, son port et la plage du Mole. A ne pas manquer !

Nous nous sommes aussi promenés sur la plage du Mole et la plage de Bon Secours, connue pour sa piscine d’eau de mer et son plongeoir. Un endroit très photogénique ! Nous avons également emprunté le passage des Bées (à marée basse) pour se balader sur l’île du Grand Bé où se trouve la tombe de Chateaubriand, face à la mer. Attention à bien regarder les horaires de marée pour ne pas rester coincés sur l’îlot, la mer monte très rapidement…

Couvre-feu à 18h oblige, nous n’avons pas pu continuer la balade au-delà des remparts, vers la grande plage du Sillon et plus loin la plage de la Hoguette et de Rochebonne. Il est également possible de se rendre à la pointe de la Varde, à l’est de Saint-Malo, ou encore voir les rochers sculptés de Rothéneuf (fermés en cette période). Pour une prochaine fois !

Que voir à Saint-Servan

Face à Saint-Malo, de l’autre côté du port et de l’Anse des sablons, se trouve la petite ville de Saint-Servan que beaucoup oublient lors de la visite de la cité malouine. C’est pourtant là que l’on trouve de belles vues sur Saint-Malo et Dinard. Saint-Servan se trouve à une quinzaine de minutes à pied de Saint-Malo – il faut emprunter la chaussée Eric Tabarly.

Nous sommes donc arrivés du côté du quartier des Bas sablons et de sa plage. Une promenade longe la mer jusqu’au port des Sablons.

Au niveau du restaurant l’Escale et du concessionnaire de bateaux, il faut emprunter le chemin qui monte vers la Cité d’Alet. De là, commence une très belle marche qui fait le tour de cette petite presqu’île. La mer y était turquoise ce jour-là grâce au ciel bleu et à un soleil éblouissant. Tout simplement magnifique ! Il ne faut pas manquer la visite du mémorial 39/45 (extérieur ouvert à cette période) où se trouvent de nombreux blockhaus et bunkers.

Le chemin se poursuit jusqu’à la plage Saint-Père et jusqu’à la Tour Solidor, l’emblème de la ville de Saint-Servan. Il est possible de se rendre sur les rochers au pied de la tour en pierre : de là, une vue panoramique sur la plage de Solidor. Les lieux sont paisibles, loin de l’agitation touristique de Saint-Malo. Même en plein mois de mars, il y avait un air de vacances ! Un vrai coup de cœur.

Pour retourner à Saint Malo, nous avons de nouveau emprunté le chemin côtier mais il existe un raccourci qui vous mène à la plage des Sablons en seulement quelques minutes. Il faut alors emprunter la rue Amiral Epron puis la rue des hauts sablons.

Notre logement à Saint-Malo

Nous avons choisi de loger dans le Saint-Malo intramuros pour être au cœur de la vieille ville et au plus près de la mer et des restaurants. Nous avons donc réservé un superbe studio sur Airbnb, bien décoré et équipé, à la localisation idéale, près de la Halle aux blés. L’agence qui gère le logement est très réactive et sympathique, on conseille vivement ! Prix des deux nuits : 154€ pour deux.

Nos bonnes adresses à Saint-Malo

  • Fidelis : un excellent restaurant gastronomique qui propose un menu à emporter dans des bocaux (consignés) ; 17€ entrée/plat ou plat/dessert et 20€ le menu complet. Nous avons commandé à deux reprises le menu du week-end : œuf cocotte, épinards, poitrine fumée, champignons et crème de parmesan / lieu jaune, déclinaison de chou-fleur, crème de Saint-Jacques ou paleron de veau / dessert chocolat/cacahuètes.
  • Crêperie La Duchesse Anne : cette crêperie située à l’entrée de Saint-Malo, porte Saint-Vincent, propose des galettes et crêpes simples à emporter, à des prix défiant toute concurrence. 18€ les quatre galettes.
  • Boulangerie de la Cathédrale : de délicieuses viennoiseries et quiches salées, juste à côté de la Cathédrale de Saint-Malo, sur une place calme.
  • Pâtisserie Philippe Bouvier : de bonnes pâtisseries fines dans le vieux centre, à des prix corrects (3,50€-5,50€ pièce).
  • Georges Larnicol : pour les iconiques kouignettes (mini kouign amann) !
  • Kouigh Aman : grand stand qui propose des crêpes, galettes, fars bretons et kouign amann à de bons prix.

Alors, Saint-Malo ?

Saint-Malo est le genre de ville dont on ne se lasse pas ! On pense que nous y retournerons prochainement tant il y a à découvrir intramuros et aux alentours. La ligne TGV depuis Paris facilite aussi le déplacement car on n’a pas l’impression de perdre des heures précieuses de son week-end dans le train et les transports. Si Saint-Malo est un incontournable très connu en Bretagne, le plus discret Saint-Servan et sa cité d’Aleth méritent assurément le détour.
On recommande donc le combo Saint-Malo/Saint-Servan pour un petit ou grand week-end au grand air, sans voiture car facilement accessible à pied ou en bus !

Besoin d’idées pour vos week-ends et vacances en France ? Lisez nos articles sur notre beau pays !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *