Trois jours à Vancouver

Trois jours à Vancouver

vancouver

J’ai eu l’immense chance de découvrir l’ouest canadien à l’occasion d’un déplacement professionnel à Vancouver en mars. J’en ai donc profité pour prendre quelques jours de congés et passer trois jours entiers afin de découvrir cette ville du bout du monde avec deux de mes collègues et amies. Je ne laisserai pas traîner le suspense plus longtemps : j’ai eu un énorme coup de cœur pour Vancouver, pour l’ambiance, pour ses paysages incroyables entre ville et nature… je compte bien y retourner en amoureux à l’occasion d’un plus long voyage dans l’ouest du Canada.

La ville est surnommée par ses habitants « Raincouver » car il pleut plus que dans les autres métropoles canadiennes ! J’ai sans doute eu une chance immense car il n’a plu qu’une demi-journée durant mon séjour et il y a même eu un soleil radieux durant toute une journée.

Même si un séjour de trois jours peut paraître court, c’est assez pour se donner un aperçu de la ville et des lieux principaux de cette métropole de Colombie-Britannique. Voici donc mes bonnes adresses et quelques incontournables à ne pas rater lors d’une première visite à Vancouver !

Que voir à Vancouver

Downtown Vancouver

Etant venue à Vancouver pour un événement professionnel qui se déroulait dans un hôtel sur le front de mer, j’ai pu profiter de quelques moments de pause dans la première journée pour découvrir, sous le soleil, les jolies vues sur Vancouver Harbour et sur North Vancouver. C’était la première fois que je voyais un hydroaérodrome (Harbour Flight) et il faut bien avouer que c’est assez dépaysant et impressionnant ! Je suis restée quelques minutes à observer le ballet des avions qui glissaient sur l’eau en faisant des aller-retour entre le centre-ville et les côtes nord. A proximité, se trouve une jetée avec le Centre de congrès Canada Place où je suis retournée le lendemain matin (sous un temps maussade), avant d’entamer la visite du centre de Vancouver.

Avec mes amies, nous nous sommes ensuite dirigées vers le petit quartier historique et tendance de Gastown, qui se trouve entre le port et les tours en verre de Downtown Vancouver. En raison du mauvais temps, nous ne nous y sommes pas attardées, mais l’une des attractions à ne pas manquer est l’horloge à vapeur (Steam Clock) située sur Water Street, devenue l’emblème du quartier. J’étais passée là la veille au soir et Gastown était illuminé grâce à de nombreuses guirlandes lumineuses et de grands lampadaires ronds qui donnent une ambiance rétro à ce vieux quartier en briques.
A savoir : c’est ici que se trouvent de nombreux restaurants et boutiques assez branchées, si vous souhaitez vous y arrêter une heure ou deux.

Après avoir traversé en vitesse quelques rues où zonaient des drogués (malheureusement assez nombreux dans le centre de Vancouver), nous avons rejoint Chinatown pour visiter le jardin chinois Dr. Sun Yat-Sendont l’entrée est gratuite. Le contraste entre l’architecture traditionnelle chinoise des temples et les tours modernes est assez saisissant : la visite du jardin vaut le coup d’œil. Il faut savoir que Chinatown à Vancouver est le plus grand quartier asiatique du Canada !

The Seawall

Le Seawall est ce sentier à la fois piéton et cyclable qui fait le tour de Vancouver, de Stanley Park en passant par Downtown, continuant vers Granville Island et se prolongeant sur la côte vers Kitsilano, le Pacific Spirit Regional Park et UBC. C’est ici que se promènent et se rencontrent les Vancouvérois qui sont connus pour avoir un mode de vie plutôt sain : j’ai donc rencontré de nombreux cyclistes, marcheurs et joggeurs sur ce chemin.

Pour notre dernier jour à Vancouver, nous avions décidé de partir toute la journée à pied et d’emprunter le Seawall depuis notre Airbnb situé vers Kitsilano (devant Volunteer Park) pour nous rendre à notre destination finale en fin de journée : Stanley Park. Nous avons donc fait un grand tour en passant par Kitsilano Beach, Vanier Park, Burrard Marina pour arriver à Granville Island à l’heure du déjeuner. Après notre repas pris au marché central, nous avons pris un bateau pour rejoindre Downtown et Sunset Beach Park. Nous avons ensuite marché vers English Bay pour admirer l’Inukshuk, puis vers Second Beach pour prendre la direction de l’est, vers le Lost Lagoon, Bayhore West Marina et enfin l’entrée du Stanley Park au niveau des totems. Mon amie devant prendre son vol très tôt le lendemain, elle est retournée au Airbnb et j’ai donc continué seule le parcours et entrepris de faire le tour de Stanley Park en marche rapide, pour ne pas manquer le coucher du soleil sur l’Océan Pacifique. Une fois revenue à English Bay la nuit tombée, et après un rapide dîner, j’en ai profité pour me rendre sur Robson Street pour acheter quelques souvenirs et j’ai pris le bus pour retourner à Kitsilano. Une journée éreintante mais inoubliable !

Carte disponible sur le site internet de vancouver.ca

De Kitsilano à Burrard Marina

De notre logement, avant d’arriver à la plage de Kitsilano, nous sommes passés devant de nombreux petits parcs qui bordent la mer : Volunteer Park, Margaret Piggot Park ou encore Point Grey Park. Si on s’approche, on peut profiter d’une magnifique vue sur la skyline de Vancouver ainsi que sur le montagnes du nord de la ville. Le quartier est assez huppé et chic aussi nous avons pu profiter de cette balade pour admirer les maisons cossues de Kitsilano. Même si le ciel était très nuageux et gris, la marche jusqu’à Vanier Park a été très agréable : le sentier étant 100% piéton, on n’est pas dérangés par les voitures. Au printemps ou en été, j’imagine que cela doit être d’autant plus joli avec des feuilles aux arbres.
Quant à Vanier Park, il s’agit d’une vaste pelouse entourée par l’océan, où se trouvent plusieurs musées dont le Musée de Vancouver et le Musée Maritime de la ville. Plusieurs œuvres d’art assez monumentales ponctuent le parcours. Avant de rejoindre Granville Island, nous sommes passées sur le Island Park Walk, devant la marina, et avons pu voir de luxueuses résidences qui font face à Downtown…

Granville Island

Granville Island est un ancien quartier industriel rénové, surtout connu pour son fameux marché où l’on rencontre tous les produits locaux, de l’artisanat mais également des cuisines du monde. C’est ici que nous avons déjeuné : vous pouvez choisir votre repas au stand que vous souhaitez et vous installer sur les tables situées dans l’allée centrale. Le lieu est plutôt grand, mais malgré la foule, cela reste assez convivial et authentique ! Le reste de l’île regorge de petits ateliers, de boutiques et de micro-brasseries : cela fait presque penser à un décor de cinéma. De l’île, nous avons pris une navette pour un court trajet vers l’arrêt « Aquatic Center Ferry Dock« , qui coûte seulement quelques dollars, afin de rejoindre l’autre rive. Nous avons eu de la chance car le ciel commençait à se dégager et à devenir bleu !

La Baie des Anglais

Nous avons ensuite suivi le sentier en passant devant Sunset Beach, English Bay Beach et jusqu’à Vancouver West End et l’entrée du Stanley Park. L’une des attractions majeures de ces plages est la grande sculpture inuit, Inukshuk, située à English Bay, face à l’Océan Pacifique. Ils servaient autrefois à indiquer des directions pour les navigateurs. Il régnait ici une certaine quiétude, entre le bruit des vagues, les rayons du soleil qui commençaient à chauffer doucement et le calme de la nature environnante. Je recommande vivement cette marche avant d’entamer la visite de Stanley Park !

Stanley Park

Stanley Park, c’est un peu le passage obligatoire quand on vient à Vancouver. Cet immense parc naturel de 404 hectares se situe au nord du centre-ville. On y accède facilement à pied ou à vélo : une route panoramique de 8 kilomètres (Stanley Park Seawall Path) en fait le tour, et c’est celle-ci que j’ai décidé d’emprunter, d’est en ouest, pour découvrir le parc à l’heure du coucher du soleil. Visiter ce parc avec la vue sur le Pacifique au soleil couchant a été l’un des plus beaux moments de mon séjour… les couleurs étaient sublimes, j’avais presque le parc pour moi toute seule comme nous étions un dimanche en fin de journée. Un moment magique !

Nous sommes d’abord passées vers Bayshore West Marina, un port de plaisance qui se situe entre le quartier de West Vancouver et Stanley Park, au bord du Seawall. J’y suis donc passée en me rendant aux Totems, quand je me baladais sur le sentier de Stanley Park : c’est un lieu assez calme où la nature et la ville sont en parfaite harmonie.

Les plages de Jericho Beach à Spanish Banks Beach

Petit retour en arrière chronologique pour vous présenter le troisième jour de mon séjour à Vancouver. J’ai passé la journée seule à faire du vélo sur le sentier côtier de Kitsilano à la pointe ouest de Vancouver, vers l’Université de Colombie-Britannique (UBC). Au niveau de la météo, le temps n’aurait pas pu être meilleur car le ciel était très dégagé et d’un bleu pur, sans nuages, et les températures ont avoisiné les 10 degrés. Le trajet sur la piste cyclable est vraiment très agréable car il longe de près les plages et offre de magnifiques vues sur les montagnes de North Vancouver et sur le Pacifique.
J’ai effectué un premier arrêt sur la plage de Jericho (déserte à cette période de l’année), qui était jonchée de troncs d’arbres. Un de mes endroits préférés a sans doute été le point de vue sur les tours du centre-ville : incroyable ! Un peu plus loin, se trouve le Jericho Pier, une jetée qui s’avance dans l’Océan : un joli spot pour faire des photos ! De l’autre côté de la jetée, se trouve Locarno Beach, plus petite et sauvage que sa voisine et enfin Spanish Banks Beach, où se termine la voie cyclable au bord de l’eau.

Du Pacific Regional Park à UBC

J’ai alors roulé sur le bas-côté de la route et en passant dans le Pacific Spirit Regional Park pour atteindre le Musée d’Anthropologie, que j’ai seulement admiré de l’extérieur. Devant le bâtiment, se dressent de nombreux totems qui rappellent la culture des Premières Nations dans cette région de l’ouest canadien.

Le musée se situe à proximité de l’immense campus de l’University of British Columbia (UBC), j’en ai donc profité pour m’y promener à vélo, pour découvrir les innombrables bâtiments de cours et de logements que comporte cette université. J’ai eu l’impression qu’il s’agissait d’une ville dans la ville tant la taille du campus est impressionnante. UBC a été la dernière étape de cette journée à vélo qui a été riche en découverte : je ne peux que vous conseiller de faire cette promenade sur le sentier du Seawall, à vélo… inoubliable !

Mon logement à Vancouver

Si ce voyage a été si parfait à mes yeux, c’est en partie grâce au logement déniché sur Airbnb. Avec mes amies, nous avions réservé une chambre privée dans une maison coquette avec jardin dans le quartier branché de Kitsilano, pour 223€ les 3 nuits pour 3 personnes. L’hôte était adorable – des chocolats et une carte de remerciements nous attendaient dans la chambre – et tout le temps absent à cause de son travail, nous avions donc eu la maison pour nous toutes seules ! L’intérieur était cosy et très bien décoré, avec une cheminée et un salon accueillant pour les soirées Netflix. La maison est idéalement située pour visiter Vancouver, en vélo (prêtés par l’hôte !), à pied ou en bus (juste à quelques mètres de la maison). Je recommande !

Mes bonnes adresses à Vancouver

  • Thomas Haas : une très bonne pâtisserie assez haut de gamme dans le quartier de Kitsilano. Les prix sont assez élevés mais les entremets sont délicieux !
  • Naam Restaurant : un délicieux restaurant végétarien qui propose des plats généreux et pas trop chers, dans le quartier de Kitsilano.
  • D’oro Gelato e Caffe : une bonne adresse proche d’English Bay Beach qui propose des glaces, des desserts mais également des sandwichs italiens maison.

Alors, Vancouver ?

Vancouver est l’une de mes plus belles découvertes au cours de mon séjour de huit mois au Canada. Même si mon voyage a été court, il restera gravé dans ma mémoire tant la ville m’a conquise et émue par moments. J’ai été séduite par cette grande ville aux multiples paysages et à la situation exceptionnelle, nichée entre l’Océan Pacifique et les montagnes de North Vancouver. Si le centre-ville n’est pas l’endroit que j’ai préféré, les grands espaces naturels – comme Stanley Park -, les côtes ou encore les plages ont ce petit quelque chose qui fait que l’on reste admiratif devant leur immensité. Une chose est sûre : j’y retournerai !
Je ne peux que vous recommander de loger plutôt dans les quartiers tranquilles en dehors du centre-ville, comme Kitsilano, pour goûter à la quiétude de la ville. De là, il est possible de tout faire en vélo ou à pied (si on en a le courage !) pour profiter à son rythme des magnifiques paysages qu’offre Vancouver.

En train d’organiser un voyage au Canada ? Lisez tous nos articles sur le pays !

vancouver

 

4 réponses

  1. Lina DEMATHIEUX dit :

    Merci pour cet article, j’espère également avoir la chance de découvrir cette ville et cette région du Canada un jour, et pourquoi pas, de suivre ton parcours pour profiter au mieux de cette ville du bout du monde 🙂

    • Marie dit :

      Tu ne le regretteras pas ! Vancouver est une ville sublime, qui mérite un petit stop au cours d’un roadtrip dans les Rocheuses par exemple 🙂

  2. Paola dit :

    TOP ! Ca donne envie d’y (re)tourner ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *