Trois jours de rêve à Holbox

Trois jours de rêve à Holbox

Après Cancún, Holbox était la deuxième étape de notre périple dans la région du Yucatan au Mexique. Nous souhaitions à tout prix découvrir cette île, dépeinte comme un coin de paradis sur tous les blogs et dans tous les guides. Nous y avons donc passé trois petits jours pour y fêter Noël, en amoureux, les pieds dans le sable blanc : une expérience incroyable !

Se rendre à Holbox depuis Cancún

N’ayant pas loué de voiture pour ce voyage au Mexique, nous nous sommes rendus en bus sur l’île d’Holbox depuis Cancún. Nous avons réservé nos places directement sur le site ADO, l’une des compagnies mexicaines les plus connues : le billet aller nous a coûté 532 MX$ (soit 23.50€) pour deux, pour 3h30 de trajet. Le départ se fait depuis la gare routière dans le centre-ville de Cancún, qui se trouvait à dix minutes à pied de notre Airbnb. A l’arrivée, le bus nous a déposés dans le centre du petit port de Chiquila, où il faut ensuite prendre un bateau pour se rendre sur l’île d’Holbox. La traversée se fait en une trentaine de minutes, pour 150MX$ (soit 7€) par personne : les bateaux des deux compagnies, Holbox Express et 9 hermanos, partent toutes les trente minutes.

Se déplacer à Holbox

Holbox est une île à taille humaine où aucune voiture ne circule, mis à part des voiturettes de golf qui font office de taxi. Tout peut donc se faire à pied ! Vous pouvez également louer des vélos ou des voiturettes pour circuler plus rapidement sur l’île.
A noter : les routes ne sont pas goudronnées, ce qui peut donner un certain charme à l’île – sauf en cas de fortes pluies, où les rues se transforment en rivières.

Que voir à Holbox

Le centre-ville

Le petit centre-ville d’Holbox mérite de s’y attarder. L’ambiance y est toute particulière : nous avons aimé nous balader dans les rues sablonneuses à la découverte des boutiques tendance et surtout des peintures murales. Le street art est très présent sur l’île, ce qui rend la ville très colorée !

Punta Cocos

En fin d’après-midi du premier jour sur l’île, nous sommes partis à la découverte de la pointe est d’Holbox. Punta Cocos, c’est en quelque sorte un bout du monde au Mexique, où il n’y a juste qu’une plage, quasi déserte et un ponton. Il faut compter une bonne heure et demi depuis le centre-ville, pour arriver à cet endroit paradisiaque : la marche se fait les pieds dans l’eau, sur la plage.

Nous sommes arrivés au bout de la plage au coucher du soleil : un moment magique ! Nous avons pu voir de nombreux hérons blancs dans la mer, ce qui complétait à merveille ce décor. A ne pas manquer également : les hamacs installés dans l’eau, qui permettent de faire de très jolies photos !

Punta Mosquito

De l’autre côté de l’île se trouve Punta Mosquito, un endroit assez exceptionnel à Holbox. Il nous a fallu deux bonnes heures du centre-ville pour atteindre le bout de l’île : n’oubliez pas votre bouteille d’eau et de la crème solaire. En longeant la plage, nous nous sommes arrêtés devant l’un des spots photo les plus connus de l’île : les hamacs plongés dans l’eau turquoise avec le nom « Holbox » au-dessus.

Nous avons ensuite traversé une grande étendue de sable fin à marée basse, entourée de part et d’autre d’eau : il a fallu parfois se mouiller jusqu’aux genoux pour atteindre la rive. Sans conteste, c’est la partie la plus belle de la balade, où le blanc du sable tranche avec le bleu de la mer et du ciel. Pour être honnêtes, nous avons été un peu déçus en arrivant à la pointe : en effet, nous n’avons rencontré aucun oiseau et l’odeur des sargasses était assez forte. Autrement, cette marche jusqu’à Punta Mosquito est un incontournable si vous venez à Holbox !

Notre logement à Holbox

Comme à notre habitude, nous avons privilégié le Airbnb pour dormir à Holbox. Il faut savoir que les logements sont assez onéreux sur l’île (la tranquillité se paie !) et peu nombreux : pensez à réserver en avance. Dans notre cas, il n’y avait déjà plus beaucoup de choix début octobre pour un départ fin décembre. Notre Airbnb était simple, voire spartiate, mais situé à 10 minutes à pied de la plage et du centre-ville : cela nous a donc suffi pour les deux nuits passées sur l’île. Nous avons payé 86€ les deux nuits, un tarif presque imbattable pour Holbox !

Nos bonnes adresses à Holbox

  • Mandarina Seaside : notre coup de coeur sur l’île, où nous avons mangé à trois reprises, dont le jour du réveillon de Noël. Le cadre est paradisiaque : on y mange pieds nus dans le sable, face à la mer turquoise. Les plats sont délicieux : mention spéciale au toast avocat/crevette. Le restaurant est celui de l’hôtel 5* Las Tortugas.
  • Le Jardin (Panaderia) : une bonne adresse pour prendre son petit déjeuner dans un cadre très végétal. Le lieu est tenu par un expatrié français, tombé sous le charme de cette île mexicaine.

Alors, Holbox ?

Holbox reste, pour nous, une étape incontournable dans un voyage dans la région du Yucatan : l’île est parfaite pour y passer quelques jours pour flâner et profiter des belles plages de sable blanc (quand elles ne sont pas envahies par les sargasses…). Néanmoins, il ne faut pas non plus penser qu’Holbox est une île paradisiaque à tous points de vue : la pauvreté est quand même assez présente dans certaines rues, surtout lorsque l’on s’éloigne du centre-ville.
Nous vous recommandons de vous rendre à Holbox pour découvrir cette île encore préservée, et moins touristique qu’Isla Mujeres ou Isla Cozumel !

En pleine organisation de votre voyage au Mexique ? Lisez notre article sur Cancún !

 

2 réponses

  1. Paola dit :

    Je voulais y aller cet automne… En tout cas quand j’organiserai mon voyage, je suivrai tes recommandations à la lettre 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *