10 jours à Lanzarote : le cœur de l’île

10 jours à Lanzarote : le cœur de l’île

Lanzarote

Le centre de Lanzarote mérite à lui seul plusieurs jours de visite, tant il y a à voir et à faire ! Il est certain que c’est une région riche qui mérite que l’on s’y attarde pour découvrir l’âme plus « rurale » de Lanzarote. Alors, voici en détails tous les lieux que nous avons pu explorer au cours de notre séjour sur l’île…

Que voir dans le centre de Lanzarote

A la découverte des volcans…

Parc national de Timanfaya

Pour être honnêtes, nous étions très hésitants sur la visite de ce Parc national de Timanfaya… après avoir lu de nombreux avis sur les blogs, nous étions partagés entre l’envie de découvrir ce lieu incontournable de l’île (« On est ici, on le fait. On ne va pas revenir de sitôt ! « ), mais qui avait l’air si touristique (« Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? « ). Et bien, même après notre visite, nous restons en dilemme ! Nous ne regrettons pas d’avoir été curieux, mais on ne vous le recommanderait pas à 100% comme visite indispensable à faire à Lanzarote. A l’entrée du parc, il y a un péage où l’on s’acquitte des droits d’entrée : nous avons payé 24€ à deux. Il faut ensuite faire un peu de route pour rejoindre un sommet…. et un immense parking où le personnel vous indique précisément votre place. Tout est millimétré et on a vite l’impression d’être tombés dans une usine à touristes. C’est ici que nous avons rencontré le plus de monde d’ailleurs…

Une fois arrivés sur le site, au milieu de la foule, on se demande où aller et quoi faire. Le ticket d’entrée nous donne le droit à une visite en bus de 45 minutes à travers les volcans – pour préserver le site, aucune voiture n’est autorisée à circuler -, et à quelques animations liées aux volcans. Là-haut, se trouvent également une boutique et un restaurant panoramique qui fait cuire sa viande à la chaleur de la lave du volcan : nous n’avons pas souhaité y déjeuner, cela ressemblait que trop à un restaurant bondé de touristes. Après avoir cherché et demandé à plusieurs personnes, nous avons enfin trouvé le bus blanc (garé face à la boutique) qui nous emmène faire un tour des volcans. C’est la partie que nous avons préféré lors de cette visite, car les paysages sont vraiment impressionnants ! Malheureusement, les vitres teintées du bus ne permettent pas de donner un joli rendu aux photos… A la fin de la balade, nous avons assisté aux fameuses animations qui consistent à allumer un feu avec la chaleur du volcan et à créer un geyser avec la pression. Rien de transcendant mais ça reste à voir si on est sur place.

Nous avons passé un peu de temps à l’écart de la foule, à contempler ce paysage lunaire, avec la mer en fond, et à faire des photos pour garder un souvenir de ce parc que l’on avait hésité à visiter. Il faut bien avouer que la vue reste spectaculaire…

Centre d’interprétation de Mancha Blanca

Pour en savoir plus sur la formation de cette île volcanique, nous nous sommes rendus au centre des visiteurs et d’interprétation du Parc National de Timanfaya, situé à Mancha Blanca. L’entrée du centre est gratuite et donne accès à une partie musée, une terrasse panoramique au-dessus de la coulée de lave qui a eu lieu à Lanzarote de 1730 à 1736, une salle de projection et même la simulation d’une éruption. C’est un lieu très intéressant qui donne toutes les clés pour comprendre les différentes éruptions volcaniques qui ont façonné Lanzarote, mais également toute la faune et la flore qui se trouvent sur l’île. On recommande !

Montaña Colorada

Pour notre première randonnée, nous avons choisi la Caldera Colorada, située sur la LZ-56. Le volcan tire son nom de sa couleur rougeâtre. De niveau facile, cette marche nous fait faire le tour du volcan en une heure environ. Des panneaux d’information ponctuent la randonnée et nous renseignent sur la flore, l’histoire du lieu ou encore la géologie. Là encore, nous n’avons pas rencontré grand monde !

Volcan Cuervo

Toujours sur la LZ-56, se trouve le volcan Cuervo qu’il est possible de découvrir lors d’une randonnée (niveau facile !). Nous y sommes allés le matin pour ne pas rencontrer trop de monde. Sur le parking, une carte du site indique le circuit à parcourir et les différents centres d’intérêts que l’on découvre tout au long de la randonnée (durée 1h30 environ). La particularité de cette dernière est que l’on rentre directement dans le cratère du volcan, ce qui est assez impressionnant ! On recommande vivement cette marche que l’on a beaucoup aimée, car elle permet de profiter d’un paysage différent de celui de la Montaña Colorada.

Au bord de la mer…

Tenesar

Après avoir visité le Centre d’Interprétation du Parc national de Timanfaya, nous avons emprunté une petite route pour nous rendre à Tenesar, un minuscule village sur la côte nord de l’île. Nous avions repéré ce point de vue sur internet, qui avait un air de bout du monde… Pour s’y rendre, la route depuis Mancha Blanca est magnifique, sillonnant entre les volcans et la lave, avec une vue imprenable sur la mer. Nous n’avons rencontré aucune voiture durant notre trajet aller-retour : pour sûr, vous serez seuls là-bas en basse saison ! Le point de vue se situe sur une route à terre, à gauche, avant d’aller vers le village de Tenesar.

Caleta de Famara

Nous avons ensuite pris la route en direction de la célèbre plage de Famara, réputée pour ses hautes vagues qui attirent les surfeurs. L’immense plage se situe en contrebas d’immenses falaises. Nous y sommes allés en fin d’après-midi, avec un temps assez maussade et beaucoup de vent, aussi nous n’avons pas tellement vu ce charme dont beaucoup parlent sur internet ou sur les réseaux sociaux… Il aurait sans doute fallu que nous y retournions pour découvrir la plage sous un meilleur jour !

Dans les terres…

Les vignobles de la Geria

Nous avions hâte de découvrir le paysage de la région de la Geria, tant vanté dans les guides de voyage et sur les blogs comme un paysage différent et exceptionnel. En effet, nous avons été impressionnés par cette culture viticole si spéciale, que l’on ne retrouve pas sur le territoire français.
La vigne est cultivée d’une manière particulière à la suite des éruptions volcaniques qui ont façonné l’île. Des trous profonds ont été creusés, si bien que le cépage peut puiser dans le sol l’humidité et la fraîcheur dont il a besoin. Ces trous sont entourés de murets de pierre sèche qui servent d’abri contre le vent. Ingénieux !

Tout le long de la route des vins au coeur de la Geria se trouvent des Bodegas, des domaines qui allient le plus souvent musée, boutique et dégustation. Ne buvant pas de vin, nous n’avons pas visité l’une des bodegas, mais on vous conseille la Bodega Stratus qui possède parait-il une cave exceptionnelle.

Casa Museo del Campesino

Située au croisement de la LZ-30 et de la LZ-20, la Casa Museo del Campesino est l’une des œuvres de l’artiste César Manrique. Il s’agit de la reconstitution d’un village agricole traditionnel surplombé par une immense statue blanche (Monumento a la Fecundidad). Il vaut mieux venir assez tôt le matin, car les cars de touristes arrivent sur les coups de 11h. C’est ici que l’on trouve également un petit marché d’artisanat local, avec un potier, un fromager, un savonnier… l’occasion de ramener des souvenirs typiques de l’île !

Teguise

Teguise est assurément la ville la plus pittoresque et jolie à Lanzarote ! Le centre-ville n’est pas très grand mais ses ruelles piétonnes ont plein de charme. Quand il faut beau, le ciel bleu fait ressortir le blanc des maisons basses de la ville. Nous y sommes venus à deux reprises, notamment pour déjeuner (adresse en bas de l’article). En plein hiver, il n’y avait pas grand monde dans les rues, mais il paraît que la ville est bondée l’été…

Les restaurants repérés mais non testés : Hespérides (gastronomique), Queso Project (fromagerie et bar à tapas)

Castillo de Santa Barbara

A la sortie de Teguise, sur la LZ-10, il ne faut pas manquer de monter au château de Santa Barbara, qui renferme le musée de la Piraterie. De notre côté, nous n’avons pas visité l’intérieur de ce château fort, mais avons fait une marche sur les hauteurs pour avoir une vue imprenable sur les alentours.

Lagomar – Nazaret

L’une des visites incontournables du coeur de l’île est le musée LagOmar, situé dans le petit village de Nazaret, sur les hauteurs. L’entrée coûte 6€ par personne. La villa, conçue en partie par César Manrique, est construite à même la roche, dans une carrière de pierre volcanique. Elle fut la propriété durant quelques jours de l’acteur Omar Sharif – ce dernier l’ayant perdu en jouant au bridge. Cette maison est vraiment impressionnante par ses volumes et ses extérieurs très luxuriants. A ne pas manquer !

Le moulin de Tiagua

Dans le petit bourg de Tiagua, nous avons visité un ancien moulin – dont l’entrée est gratuit. Il est possible de rentrer à l’intérieur et de monter jusqu’à la roue au premier étage. Ce n’est pas une visite indispensable mais si vous venez de la plage de Famara, vous pouvez vous arrêter sur la LZ-401.

Que faire dans le centre de Lanzarote

Randonnée à cheval

Pour notre avant-dernière journée à Lanzarote, nous avons décidé de nous offrir une activité que nous n’avions encore jamais réalisée ensemble : une randonnée à cheval ! Nous avons donc réservé notre randonnée chez Lanzarote a Caballo, un ranch situé sur la LZ-2 entre Uga et Playa Quemada. On a choisi la « Route to Mount Tinasoria » d’une durée d’1h30 (40€ par personne). C’est une expérience qu’on a vraiment adoré : nous avions l’impression de voyager autrement, d’une manière plus lente, plus authentique. Comme toujours en basse saison, il n’y a pas grand monde, aussi nous étions seulement deux couples et la guide à faire cette randonnée. On recommande vivement cet endroit !

Notre bonne adresse dans le centre de Lanzarote

  • El Patio Creperie : une très bonne adresse à Teguise, dans une rue calme. Nous avons déjeuné deux fois sur leur terrasse, entre palmiers et bougainvilliers. A la carte, planches de fromages et de charcuterie, bruschettas, galettes et crêpes… aux prix plus que corrects.

Alors, le centre de Lanzarote ?

Là encore, c’est une région de l’île que nous avons beaucoup aimé, notamment pour la diversité des paysages que l’on peut rencontrer ! Il y a tant à voir et à faire entre les villages typiques, les plages, les vignobles, les randonnées sur les volcans, les musées liés à César Manrique… le cœur de Lanzarote est riche et typique.
On ne peut que vous conseiller de passer plusieurs jours à sillonner cette région, en ne faisant pas l’impasse sur Teguise, les oeuvres de César Manrique et bien entendu les volcans !

En train d’organiser un voyage à Lanzarote, lisez tous nos articles sur l’île !

 

2 réponses

  1. Nicole Noël dit :

    L’âme rurale du cœur de Lanzarote donne envie de la découvrir , ainsi que l’expérience de rentrer dans le volcan . Les vignes dans les trous creusés au milieu de la lave doivent être assez typiques . Quant à la Casa museo del.Campesino et le musée Lagomar , les photos magnifiques donnent envie de les visiter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *